Voyage au Pérou

Notre voyage au Pérou a démarré début juillet 2022 pour durer 1 mois, nous avons prévu de faire les villes de Lima et Kuzco, avec notamment le machu pichu en point de mire.

Lima

Petite visite de Lima où nous avons prévu de faire des achats pour parer le froid des différentes randonnées prévues.

Après nous être promenés dans la ville, nous nous sommes rendus au parque del Amor pour prendre quelques photos et déguster une crêpe au beso frances.

Ensuite nous sommes allés au centre commercial polvo azules pour nous équiper et faire face au froid de l’hiver péruvien.

Quartier de Barranco

Découverte du quartier barranco et de ses street arts près du pont des soupirs. Ensuite, nous allons vers graffiti street. Cette promenade nous a permis de  découvrir un artiste local mais mondialement connu: jade rivera. Son œuvre nous a tellement plu que nous avons décidé d’aller visiter le musée qui lui est consacré.

Muséo Jade Rivera

L’entrée du musée jade rivera vous coûtera 12 soles soient 3 euros par personne.

Vous y découvrirez l’évolution de l’artiste au fil des années ainsi que de nombreuses œuvres exposées un peu partout dans le monde par exemple à Lille et à Versailles.

Où manger à Lima ?

Saha peruvian kitchen essayez le lomo salteado

Juanito de barranco le fromage des sandwichs 🧀 est très bon et le pisco sour de la casa aussi

Huaraz

Nous avons pris un bus de nuit compagnie Cruz del sur (environ 20 euros par personnes) pour nous rendre de Lima à Huaraz. Huaraz est le point de départ pour aller voir la laguna 69 qui est la plus connue mais aussi la laguna paron qui est toute aussi belle.

Pour le premier jour d’acclimatation, car nous sommes tout de même à plus de 3000 mètres d’altitude 😉 nous nous sommes rendus à l’office du tourisme de Huaraz pur une petite randonnée facile. Pour la mise en jambes, ils nous ont conseillé le mirador rataquenua

Mirador Rataquenua

Accessible en 1h10 depuis la Plaza das armas (très facile), ce mirador présente un joli point de vue sur la ville ainsi que sur les sommets enneigés en toile de fond.

Un restaurant bien noté se trouve au mirador même si nous ne l’avons pas testé.

Il est conseillé de redescendre avant que la nuit tombe pour ne pas croiser la route de chiens errants éventuellement aggressifs.

Où manger à Huaraz ?

Paulino indian’s cuisine  attention épicé ! 😉⚠️

La casita del mago ❤️ en plus le patron chante !

Laguna Paron

Magnifique ! C’est le premier mot qui me vient à l’esprit lorsque l’on évoque la laguna. Parti à 8h du matin depuis Huaraz avec un guide, nous sommes arrivés à la laguna vers 12h30. Nous nous sommes arrêtés deux fois :une fois pour un maté et une fois pour commander notre repas du midi ( que nous avons pris à 16h).

L’entrée du parc coûte 5 soles par personnes en plus de l’expédition. Les plats coûtaient quant à eux aux alentours de 20 soles.

Une fois arrivé à la laguna deux options s’offrent à vous :monter directement au mirador (une demi heure aller, une demi heure retour) ou longer la laguna pour aller prendre quelques photos au bord de l’eau.

Laguna 69

Attention randonnée corsée ⚠️. Départ à la fraîche (5h du matin 😴) de Huaraz pour vous rendre au départ de la laguna 69. avec notre tour nous avons eu un arrêt dans un restaurant pour le petit déjeuner. Pas génial mais il vaut vraiment mieux prendre des forces.

La complexité de ce parcours est qu il faut faire 15 km de sentier en partant d’une altitude de depart à 3900 m. A cette altitude impressionnante, vous ajoutez 700 m de dénivelé positif pour arriver à 4600 mètres à la fin.

Avec cette hauteur, le mal des montagnes peut frapper:il faut donc mieux avoir le nécessaire (feuilles de coca, médicaments). Rien que sur notre groupe d’une vingtaine, deux personnes ont vomi à cause de l’altitude.

La montée fait 2h45-3h de marche et pour redescendre il faut environ 2h. Sur place vous aurez environ une heure, une heure et demie pour vous reposer et manger. Le retour à Huaraz s’effectue sous les coups de 19h.

Paracas

Après un véritable périple de 16 heures pour aller de Lima à paracas notamment à cause d’une erreur de la compagnie Cruz del Sur, nous sommes arrivés à Paracas. Paracas est une petite ville côtière du Pérou d’où nous allons pouvoir faire une excursion en bateau et aller voir une réserve naturelle.

Où manger à Paracas ?

Fruzion

Triple C ❤️

Isla ballestas devenue isla blanca

Nous avions réservé une journée d’excursion avec le matin le tour en bateau passant près d’isla ballestas et l’après midi un scooter pour aller voir la réserve naturelle de Paracas.

Le matin à 8 h nous nous sommes présentés à l’agence émotion Tour Pérou, malheureusement, la mer était trop forte et nous avons du remplacer le tour de isla ballestas par le tour de la isla blanca.

En effet, pour aller à l’île ballestas, il faut traverser une partie du pacifique sans être protégés par la péninsule et les vagues étaient apparemment trop violentes.

Ce tour nous a quand même permis de voir des lions de mer, une multitude d’oiseaux différents, des pingouins et même des dauphins !

Ensuite, nous avons été voir le candelauro une figure dessinée on ne sait trop comment sur le sable avec son lot de mythes et de légendes entourant sa création.

Réserve naturelle de Paracas ❤️

La visite de la réserve naturelle de Paracas procure un réel sentiment de totale liberté. Avec le scooter loué, nous nous sommes rendus à l’entrée et avons payé les 11 soles par personne pour entrer dans la réserve.

Ensuite nous avons pris sur la gauche pour commencer la boucle. Cette astuce permet d’éviter d avoir le vent de face au retour. 😉

Premier arrêt a la catedral, un mirador donnant sur le littoral accidenté.

La visite de la réserve se fait normalement en 3h je pense mais avec les nombreux arrêts qu on peut faire aux différents miradors, nous avons passé pour notre part près de 5 h dedans.

Le point d orgue de la visite est sans nul doute la playa roja, une plage entièrement rouge avec en arrière plan des falaises également rouges.

Huacachina

En prenant un bus de Paracas, vous arrivez en une heure dans la ville d’Ica, située près du désert. Arrivés au terminal, de nombreux taxis vous proposent de vous emmener à Huacachina moyennant 20 soles, de notre côté nous l’avons eu à 15 en négociant. Huacachina est une oasis dans le désert située à une dizaine de minutes de la ville d’Ica.

Dans la journée, nous avons profité de la piscine avant de monter sur les Dunes pour admirer le coucher de soleil.

Il y’a la possibilité de ne pas aller vers la réserve où vous paierez 3,60 soles par personne. Quand vous êtes face à la réserve revenez sur vos pas et à un moment vous pourrez aller sur la droite pour grimper sur les Dunes gratuitement.

Le lendemain nous avons fait du buggy dans les Dunes pour découvrir un peu plus le désert (30 soles par personne). Cela nous a permis de faire un peu de luge 😉😂.

Où manger à Huacachina ?

Wild Olive Trattoria & Guest House, attention la pizza personal est très petite

Cuzco

Départ à 18 h, non 19h avec le décalage horaire péruvien 🇵🇪 avec la compagnie Civa pour rallier Cuzco depuis ica. En tout, 17 heures de bus non stop au programme. De moins bonne qualité que les bus Cruz del sur, la compagnie Civa présente l’avantage d être plus économique : 80 (20 euros) soles par personne d’economisés sur le trajet.

Le lendemain petite visite de la Plaza de las armas puis direction le mercado pour manger.

Où manger à Cuzco ?

Inkazuela

Au marché San pedro ==>marysol ou kalys deliciosa ^^ on peut y manger pour 8 soles chacun

Masha bistro : raclette, raclette & raclette ❤️❤️

La Bo’M

Salkantay et Machu Picchu

Au départ de Cuzco, nous sommes partis pour un trek de 5 jours et de 75 kms en partant avec l’agence Machu Picchu reservations. Nous l’avons fait entre le 20 et le 24 juillet, découvrez l’article sur le trek du salkantay et la visite du machu picchu et la visite de la merveille du monde présente au Pérou.

Valla sagrada

N’ayant qu’assez peu de temps restant, nous sommes passés par l’agence Visit Cuzco Peru pour visiter les principaux lieux de la vallée sacrée du Pérou. A savoir Cinchero, morray, Ollitaitombo et bien sûr Pisac. N’oubliez pas de prévoir avec vous 80 soles par personne en liquide pour couvrir les frais d’entrée aux différents sites archéologiques. La visite avec Visit Cusco Peru nous a coûté 60 soles par personnes en plus des 80 dépensés pour payer les entrées des sites historiques. Ces 60 soles comprennent le transport, le guide et le repas du midi. Nous sommes rentrés vers 7h15 à Cuzco pour un départ à vers 7h du matin.

Visite de Chinchero

La journée a commencé par la visite d’une fabrication de textile. Nous sommes restés environ 20 minutes découvrir comment sont teints les textiles et à apprendre à reconnaître les matières avec lesquelles sont fabriquées les différentes étoffes que l’on peut trouver au Pérou.

Après avoir terminé cette visite, nous nous sommes rendus au site archéologique de la « la terre de l’arc-en-ciel « , ainsi surnommée en raison des nombreux arc-en-ciel qu’elle connaît tout au long de l’année.

Cette ville présente des vestiges de terrasses agricoles incas et d’un temple inca sur lequel a été construit une église par la suite. Cette zone permettait la culture de nombreuses variétés de pommes de terre au temps des incas. Pas trop impressionné par cette ville au final, d’autant que nous venions d’aller voir le Machu Picchu. Si vous le faites en autonomie, je vous suggère de passer très vite dans la ville de Chinchero.

Morray

Bienvenue au centre d’expérimentation agricole des incas. Ce lieu leur permettait d’adapter leurs cultures aux hauts plateaux sur lesquels ils vivaient.

En effet, dans certains cas le commerce ne fonctionnait pas avec les peuples situés plus bas dans la vallée, ces expérimentations agricoles leurs permettaient donc de s’assurer une sorte d’indépendance alimentaire sur les denrées qu’on ne voulait ou qu’on ne pouvait plus leur fournir.

Ce site archéologique est beau et vous pouvez même descendre pour vous rapprocher des terrasses inférieures et prendre quelques photos.

Salineras de maras

Exploité par les incas en leur temps, le sel était considéré comme de grande valeur. Il permettait de cuisiner et de conserver les aliments également.

Les salineras de maras sont la propriété d’une entreprise locale et sont une mine de sel à ciel ouvert largement visitées par les touristes. Le contraste des couleurs avec les montagnes aux alentours est saisissant et vaut la peine de dépenser les 10 soles de l’entrée.

Ollantaytombo

La guide nous a fourni deux explications sur le nom de cette ville : une scientifique et une légende.

Concernant l’explication scientifique, le nom de la ville viendrait de « tambu » qui signifie lieu de résidence voire hôtel pourrait on dire aujourd’hui. Le début du nom renverrait quant à lui a certains peuples proche de la Bolivie. La légende quant à elle veut que cette ville porte le nom d’un général inca victorieux qui connut des déboires amoureux avec la princesse du royaume inca. A vous de choisir !

En dehors de ces explications, les ruines archéologiques d’Ollitaitombo sont vraiment jolies et vous apprécierez gravir les marches pour aller jusqu’au temple du soleil (ou de la terre 😉) situé en haut.

Pisac

Situé un peu plus loin que les autres sites archéologiques, nous avons du reprendre le bus pendant de nombreuses minutes avant d’arriver à Pisac.

Dédié également à l’agriculture, le site historique de Pisac est situé à flanc de colline et se démarque par sa grandeur. De nombreuses terrasses agricoles strient la colline rendant le paysage impressionnant.

Montagne aux 7 couleurs

Découvrez notre visite de la montagne aux 7 couleurs en autonomie complète. Nous souhaitions à tous prix éviter la foule de touristes lors de notre visite de Vinicunca et nous avons constitué un groupe de 5 francophones pour aller voir la montagne par nos propres moyens.

Musée de l’art précolombien

L’entrée au musée vous coûtera 20 soles si vous n’êtes pas étudiant. Si vous souhaitez un audioguide en supplément vous en aurez pour 10 soles supplémentaires. Le musée est divisé en plusieurs salles, la dizaine de pièces étant classées le plus souvent par matières (or, bois, argent…).

Ce musée est intéressant notamment parce qu il aborde les 3 mondes et la symbolique du peuple inca. On découvre aussi les différentes matières travaillees par les peuples et les œuvres d’arts qu’ils ont pu réaliser.

Un seul bémol néanmoins: le musée s’avère relativement court à parcourir et il peut largement être terminé en moins d’une heure (sans tout lire😉)

Arequipa

C’est reparti pour un bus de nuit, on aime on adore ! Départ à 19 h pour arriver à 5h du matin donc 6 heures en comptant le décalage horaire. Nous sommes une nouvelle fois repartis avec Cruz del Sur et sans problème pour nous, ce qui n’est pas le cas de nos copains du blog l’aventuryne qui se sont fait piquer du matériel en soute.

Free tour Arequipa

Rien ne vaut un free tour pour découvrir une ville et la comprendre. Avec le free tour d’Arequipa, nous avons surtout compris pourquoi nous sentions une si forte influence espagnole dans les rues de la ville. D’après notre guide, les espagnols ont préfèré le climat plus doux d’Arequipa a la rudesse de l’hiver cuzqueño.

Nous nous sommes également rendus dans un élevage d’alpaga et de lamas pour un mini cours sur ces animaux.

Enfin le guide nous a expliqué la relation très particulière qui unit les habitants d’Arequipa avec les volcans qui les entourent depuis la Plaza das armas.

Monasterio Santa Catalina

Un peu déçu par le monastère car le site était bondé. Impossible pour nous d’avoir un peu de tranquillité et d’espace. Cette visite était à l’opposé de l’idée que nous nous faisions d’un monastère. Il est possible que nous ayons choisi le mauvais moment pour y aller. En effet, le dernier dimanche du mois, il y’a une remise sur le prix d’entrée pour les péruviens. Si vous souhaitez en savoir plus sur Arequipa, consultez le blog des joyeux-voyageurs et leur article sur que faire à Aréquipa ?

Sur les bords du lac Titicaca

Llachon

Départ d’Arequipa pour aller une nuit à Puno, près du lac titicaca. L’objectif était de se lever tôt et de démarrer de puno pour aller profiter du calme et de la quiétude du village de Llachon, sur les bords du lac Titicaca .

Pour y arriver, vous devez rechercher le terminal qui vous envoie vers capachica. Demandez bien à être emmener à ce terminal car nous nous sommes rallongés en passant par Juliaca.

Nous avons donc été de puno à juliaca(5 soles) puis de juliaca à capachica(5 soles) avant de prendre un collectivo qui nous a emmené à la casa de Ruben(6 soles) . Attention, car les derniers collectivos arrivent à llachon vers 15h.

Sur place, nous logions à la casa de Ruben qui offre la possibilité de participer à de nombreuses activités : tissage, réalisation de savons naturels, nourrir les animaux, pêche et bien d’autres. Les repas sont aussi compris dans le prix de l’hébergement et je dois avouer qu’ils sont très bons !

Sur llachon, un mirador est accessible à pied en environ 1 heure de montée, le chemin vers le mirador commence lorsque vous verrez une arche de pierre avec un chemin en pierres également qui croise la route principale (une fois lancés, prendre à droite à l’embranchement que vous trouverez)

Taquile

Avec un groupe de francophones, nous sommes partis faire une visite de Taquile avec Juana comme guide. En effet, nos amis logeaient dans sa casa, bien connue des touristes français, et nous nous sommes greffés à leur visite de l’île.

Je vous recommande fortement cette visite qui offre un superbe point de vue sur le lac Titicaca. Au cours du périple, Juana explique toute l’histoire qui entoure l’île de Taquile et le lac.

Elle aborde également les différentes légendes et mythes du lac Titicaca, notamment celle qui évoque des cités d’or engloutie dans les profondeurs. D’après le dernier sondage réalisé dans les années 90, le lac aurait une profondeur de 210 mètres, ce qui laisse la porte ouverte à l’imagination.

Nous sommes ensuite allés manger dans un petit restaurant situé au bout de l’île avant de revenir vers 16h à Llachon.

Amantani

N’ayant trouvé personne pour nous accompagner sur l’île uros et partager les frais, nous avons pris le parti de nous rendre sur l’île Amantani près de capachica.

Nous avons payé 5 soles pour nous rendre de Llachon à capachica, 3 pour capachica à chinfron et enfin 7 pour embarquer de chinfron jusqu’à l’île Amantani.

Après votre arrivée sur l’île, continuez tout droit vers la montée pour vous diriger vers les temples Pachamama et Pachatata situés sur les hauteurs de l’île. Par manque de temps (la montée fait une heure environ), nous n’avons pu visiter que le temple de Pachamama.

Justin, fan de football, de spectacles et de voyages.
Posts created 18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut